Voici une chronique, réalisée par Silver Edward pour Trinity toujours à l'occasion de la sortie de Societas Draconistrarum.




S.A.D.E remercie également toute l'équipe de Trinity, et bien entendu Silver Edward pour cette chronique.

La Chronique de Societas Draconistrarum par Silver Edward, Trinity.

 

____________________________________________



Voici également une nouvelle chronique de "Beyond the Frontiers", réalisée encore une fois par l'asso Trinity, et toujours Silver Edward (merci à eux). La compilation est également en vente chez eux, nous vous le rappelons.


Pochette de Beyond the Frontiers


La Chronique de Beyond The Frontiers sur Trinity résalisée par Silver Edward.


____________________________________________

Et ici, sur le blog Vibr'art Zone, vous trouverez une interview de l'équipe de S.A.D.E au grand complet. Un très grand merci de nous avoir donné la parole. Longue vie au blog, aux projets. L'interview est sur notre ici ou bien directement sur le blog VIBR'ART Zone.
 

A la rencontre de S.A.D.E. !

 
 
J'ai découvert récemment l’association Sade et suis curieuse de connaître leurs activités dans le milieu de la scène goth au sens large. J’ai donc décidé de vous faire partager un bref instant avec ses membres le temps d’une interview !
 
 
- Bonjour à vous tous ! Je vous laisse déjà le soin de vous présenter ainsi que de nous en dire plus concernant la signification du nom de votre association SADE.?
 
Beashmaël Islandis.
Donc SADE pour Sanctus Amenus Dominus Erecta, jeux de
mots en latin ! Trouvé avec quelques pintes de bière
avec mon compère Darkstorm, un soir dans un pub assez
rock à Montpellier.
Je suis donc Beashmael Islandis, président et co-créateur
de SADE, dj et blagues pourries !
 
Darkstorm.
Je suis Darkstorm, trésorier et co-créateur de S.A.D.E.
Je m'occupe de tout ce qui touche à la vie financière de
l'association.
Comme l'a dit Beashmaël Islandis, trouver un nom d'asso
intéressant était le point de départ pour l'aventure. Donc
on a voulu faire aussi un jeu de phrase à plusieurs sens tout
en ayant bu quelques pintes. On pourrait traduire comme
« Le saint arrive, le maitre se lêve », à vous de voir ou
d'interpréter les autres sens de la phrase.
 
Strega.
*Rires*. En ce qui concerne le nom de l'association, je n'y
suis pour rien du tout, je me dégage de toutes
responsabilités. *Rire*. Blagues à part, le nom me plait,
c'est à la fois drôle et fin, pas si dénoué de culture
que ça. Enfin c'est prise de tête juste ce qu'il faut quoi :).
Donc moi c'est Strega, secrétaire de l'asso, dernière
arrivée dans l'aventure. Je m'occupe aussi de gérer le site
internet, aussi modeste soit-il. Je suis également en
charge de la partie « adhérent » de l'association.
 
L'équipe de l'association SADE !
 
- J’aimerai avoir votre regard sur la scène goth française et plus particulièrement la scène dans le Sud Ouest. Avez-vous noté des choses à améliorer dans l’avenir ?
 
Beashmaël Islandis.
A vrai dire je suis très mitigé actuellement il y a de
très belles choses qui se passen, avec de très bon
groupes ( voir ceux de nos compil ) !!!!!!
Ou des groupes dit oldschool ( post punk , batcave,
death rock, goth rock indus...) qui nous font toujours rêver.
Puis des choses moins bonnes avec des mélange moins réussit,
ou plus « commercial »
( metal gothique electro /tech « sombre «  ou carrément
de belles merdes que je nommerai pas...
et qui plus est n'ont pas grand chose à voir avec notre scène !
 
Pour ce qui est du sud ouest ont a été bien accueillis
par les asso Bordelaises ( kn, fatal object)
par contre dans d'autres coins, c'est hermétique, voir
presque auto suffisant …
 
Sinon il y a de très bon groupes aussi dans le sud ouest,
(Eydolon, Alois,,Herein...) Et les petit poucets de
Blackbats 13 et bien sur les fameux Soror Dolorosa.
 
Darkstorm.
 La scène goth française a le mérite d'être assez vaste
et variée et le talent est souvent au rendez-vous, dans
des groupes « anciens » comme dans des groupes qui
viennent de naitre. Le fait d'être une multitude
d'associations ne devrait pas etre un frein au
développement des soirées (ou festoches pourquoi pas?).
Certaines assos jouent la carte du « territoire » et
se referment, bien que l'on fasse dans un style
différent (de musique par exemple) et que nous ne
cherchons surtout pas à empiéter sur les autres.
 
Sachant que certains groupes sont inaccessibles
pour de petites associations, je pense qu'il faudrait
améliorer les unions d'assos si un gros coup se
prépare. N'oublions pas que beaucoup d’associations
sont à but non lucratif ( Comme nous : Pas d'argent
dans notre poche
, tout va dans l'organisation
d'autres soirées/concerts ou sur le compte de l'asso
pour organiser un truc plus gros le moment venu,
créer des compilations et une infime partie
sers à tenir la paperasse.) et leur but devrait être
commun : faire vivre la scène pour le public.
Malheureusement certains ont oublié qu'ils
œuvraient pour le public.
 
Strega.
En ce qui me concerne, je ne suis pas chauvine,
mais il faut bien reconnaître que la scène française
est très vivante, et très variées. J'ai eu un énorme
coup de cœur pour le groupe Liyr qui fait dans l'ambiant
martial. Pour le sud-ouest, incontestablement,
c'est Eydolon qui retient mon attention. D'abord
parce que sa musique ne ressemble en rien à ce que
j'ai pu entendre jusqu'ici et puis parce que mon
côté occitane est chatouillé :).
Ce qui est à changé selon moi, et tant pis si ça en gêne
certains, c'est que je ne comprendrais jamais que
telle ou telle association dans telle ou telle
ville se déclare propriétaire du public ou de la scène
en général. Fermer les portes à d'autres associations,
c'est juste incroyable. Qu'il y ait du copinage, je peux
le comprendre, c'est normal, mais que les portes se
ferment quasi systématiquement pour des raisons
bien souvent bidon, je ne le comprends pas. Dieu merci,
il existe des associations qui n'agissent pas comme
ça, pour le sud-ouest, comme Beash, je citerai KN et
Fatal Object. Mais je ne doute pas qu'il en existe d'autres.
 
 
- Après avoir parlé de la scène de manière générale, quels sont les projets que vous défendez pour 2012 ? Quel serait l’avenir de l’association SADE dans 5 ans dans l’idéal ?
 
Beashmaël Islandis.
Pour 2012, vu que les concerts ou soirées sont plus que
compromis, vu l'esprit de fermeture.
Si des fois un lieu veut bien nous accueillir pour une
ou plusieurs soirées...
La grosse actu c'est la sortie chez Manic dépression
de notre dernière compilation Beyond the frontiers,
compilation cdr avec 18 titres et de très bon
groupes qui la composent (Monozid,Opera Multi steel,
Gae bolg, Eydolon, The funeral Warhouse,
Follow me not, O quam tristis..., Liyr
et plein d'autres
et puis si des dates se décantent...
Dans 5 ans je ne sais pas, si les Mayas ont raison...
en décembre il n'y aura plus rien... Sinon organiser un
concert de Sopor Aeternus... serait un délice... mais cela
ne restera qu'un fantasme !
 
Compilation "Beyond the frontiers" à se procurer sans modération !
 
Darkstorm.
Pour 2012, pourquoi ne pas sortir une autre compil
au bout d'un moment? Peut etre même une compil
découverte de jeunes groupes ou solos. Les jeunes
qu'ils soient solo ou groupes peuvent cacher une vraie
mine de talents et faire naitre dans chacun qui le
découvre une bonne appréciation voire un fan.
Toujours faire quelques soirées ou concerts si c'est
possible et pourquoi pas un partenariat si l'occasion se
présente...
Dans 5 ans? Eh bien, nous mènerons notre barque
tranquilou, et si le public est la, nous feront de plus en
plus de choses vu que l'on dépend de lui. Nous projetteront
avec les moyens a notre disposition et plus il y en a, plus
ca peut être énorme.
 
Strega.
Pour 2012, déjà il y a notre dernière compilation qui
est toujours en vente. J'insiste là-dessus parce selon
moi, ça vaut vraiment le coup. Pour 5 euros, vous vous
retrouvez avec une vraie compilation, où on a
vraiment soigné le packaging, du DIY à la toque.
On ne désespère pas de trouver des salles ou des bars
qui voudront bien nous accueillir, discuter avec nous,
se faire leur propre opinion de notre conception de la
scène goth.
Avis également à tous ceux qui voudraient se porter
partenaire de notre association, n'hésitez surtout
pas à nous contacter.
Dans 5 ans, pfffiou... Dans l'idéal, se serait de ne
pouvoir organiser que des live, toujours en favorisant
les jeunes poussent, ça nous semble à tous indispensable,
une scène se meurt si on ne fait que regarder en arrière.
 
 
 
- Merci aux membres de l’association d’avoir répondu à cette brève interview en vous laissant le mot de la fin
 
Darkstorm.
Merci a toi pour cette interview. Je remercie aussi les
gens qui vont en soirées, qui se cassent la tête pour
sortir voir un groupe ou un DJ (pas que les nôtres aussi
d'ailleurs) car c'est vous qui faites vivre les groupes,
les assos, bref, la scène goth. Sans vous, rien ne peut
tourner, plus un concert, plus une soirée, ne parlons
même pas de festivals.
Nous ne sommes qu'un maillon de la chaine et vous
êtes le plus important. Les groupes et les assos ne
pourront jamais tourner sans vous et surtout vous
faire découvrir des talents (que vous ne connaissiez
pas) d'hier, d'aujourd'hui et de demain.
 
Strega.
Déjà merci à toi de nous avoir donner la parole, non,
ce n'est pas du léchage de bottes, c'est sincère.
On a tous les trois une envie dingue de faire vivre
la scène. Mais pas à n'importe quel prix. On a la
prétention d'avoir des exigences, on ne tolère pas
l'intolérable, on se tient à notre ligne de conduite,
on écoute notre instinct, on reste fidèle au style old
school, ce qui je le rappelle, ne signifie absolument
pas que nous ne regardons qu'en arrière.
 
Beashmaël Islandis. Merci Céline de nous avoir donner
la parole, et pour finir je fais mienne cette maxime
du feux Café Belge de Brest  IN DARKNESS WE TRUST!
 
Pour plus d'infos, voici le site de SADE :  http://asso-sade.wifeo.com/
 


Et voici un article qui est paru dans le journal Sud-Ouest. Très grand merci à la rédaction d'avoir laisser une place non seulement à la musique gothique, mais également au monde associatif qui gravite autour et donc particulièrement à notre asso'. Merci également à Clémentine Vergnaud qui a rencontré Beashmaël pour l'interview (par souci de facilité géographique), et qui a eu à coeur de partir sans aucun a priori avec la volonté réelle de parler de notre joyeux petit monde tel que nous le vivons.























 

Créer un site
Créer un site